Réjane Losno-Tobelem

Réjane Losno-Tobelem

Danseuse soliste en France et à l’étranger, elle évolue dans l’univers de la danse depuis trente ans et ses chorégraphies ont été récompensées et médaillées d’or à plusieurs reprises. Chorégraphe de la compagnie Les Jeunes Ballets du Sud, elle enseigne et dirige le Centre Chorégraphique d’Aubagne Garlaban Méditerranée : la Maison de Réjane.

Réjane Losno, l’une des très rares chorégraphes à avoir su élever son art au rang de chemin du bonheur, du bien-être et de la plénitude, pour tous ceux qui ont eu la chance de l’avoir comme professeur et comme mentor.

Réjane a su, en effet, observer et comprendre dès les premières années de sa pratique, l’impact que pouvait avoir la danse sur les apprentis danseurs, depuis leur plus jeune âge jusqu’au passage à l’âge adulte, bien au-delà de leur apprentissage technique. Elle a su en faire un instrument d’éducation en observant tout ce que la science et l’art du mouvement pouvaient apporter de rigueur, de structuration de l’esprit et d’humilité.

Les retours d’élèves et de parents, tout autant que les commentaires de ses pairs, illustrent largement ce don magique d’une vraie femme, c’est à dire un être humain, un vrai, qui a simplement compris que le don d’humanité avait été donné aux êtres humains pour la compréhension, le partage, l’indulgence, la bienséance et la bienveillance. Généreuse, tournée vers les autres à un niveau insoupçonnable pour ceux qui ne l’ont pas rencontrée personnellement.

Réjane apporte du rayonnement et du bonheur à tout ce qu’elle touche,  même aux plus belles fleurs. Des générations d’enfants et d’adolescents en témoignent avec émotion, parfois maladroitement mais la plupart du temps avec les mots que permet le cœur quand il fonctionne bien.  Réjane met de l’âme dans la danse et elle sait jouer de cet outil avec professionnalisme et avec émotion pour nous faire grandir, corps et âme.

Partie de cette constatation ; l’impact de la danse et, plus généralement, de l’art ; sur la structuration des personnalités, Titulaire d’une licence de médiation culturelle de l’art, d’un double master en gestion (gestion d’établissements et événements culturels et master recherche), Réjane s’est lancée dans une recherche sur le management (thèse en cours d’écriture), c’est-à-dire sur l’organisation du travail des hommes et des femmes dans l’entreprise ou les organisations pour mieux analyser en profondeur comment l’attitude de l’artiste peut servir à éviter ou atténuer les conflits dans la vie professionnelle ou sociale. Ces deux domaines, la pratique d’un art et le management, s’enrichissant depuis dans sa pratique et aiguisant sans cesse sa compréhension des phénomènes de relations humaines parfois si difficiles à mettre au service de tous dans le respect et la bienveillance. Étonnante association qu’elle est en train de découvrir, à partir du simple bon sens, combien elle est à notre portée pour le bonheur et le succès de tous. Réjane fait ainsi avancer la connaissance dans un domaine qui ne manquera pas de bouleverser les idées reçues sur le besoin de participation et de responsabilité dans tous les groupes, dans toutes les équipes où les individus doivent travailler ensemble.

Son ambition est d’accueillir divers intervenants du monde entier, comme Saarh, danseuse étoile de l’Opéra du Caire, Rick Odums (directeur du Centre international de danse parisien) , Patrick Dupond (danseur étoile et ex-directeur de l’Opéra de Paris).

Elle s’inspire de la danse classique, modern’jazz, actuelle et orientale (enseignements qu’elle a reçus) pour transmettre sa technique au cœur d’une pédagogie très personnelle.